UNE INVENTION POUR AIDER AU SOMMEIL DES VÉTÉRANS

Shannon, Qc. – Un ancien militaire de Valcartier a mis au point une invention servant à aider les vétérans à dormir lorsqu’ils quittent l’armée.  En effet, Claude Rouleau a pris sa retraite il y maintenant deux ans, mais il continue à donner de son temps pour aider les vétérans à se réadapter à la vie civile.  « Sortir de l’armée c’est difficile pour bien des gens, ils n’arrivent pas à prendre un rythme de vie normale » explique l’ancien adjudant de 54 ans.  « Trouver le sommeil est particulièrement difficile pour plusieurs d’entre eux qui sont incapables de dormir le soir en silence chez eux dans un vrai lit » ajoute-t-il.

Monsieur Rouleau, qui a travaillé 25 ans comme technicien des matériaux, a peut-être trouvé une solution qui pourrait grandement aider les anciens militaires à dormir paisiblement et à profiter de leur nouvelle vie civile.  Il a appelé son prototype BATL.BUDDY.  Selon lui, ce petit haut-parleur intelligent est le résultat de mois de recherche et de tests qui ont été des plus concluants.  « Au fond le BATL.BUDDY est un outil interactif et multi-sensoriel qui recréer l’environnement normal où le militaire dort ou du moins tente de dormir.  Lorsqu’il se couche le soir et active l’appareil, il est soumis durant toute la nuit à une série de sons, de lumières et d’odeurs lui rappelant ses années de service lorsqu’il partageait ses courtes nuits avec des dizaines d’autres de ses collègues » explique-t-il en appuyant sur le bouton ON de l’appareil qui laisse aussitôt sortir un « Y’EST 11 HEURES LÀ, LIGHTS OUT! » raisonnant dans toute la pièce.

L’ex-adjudant poursuit ensuite en nous montrant les différentes fonctions du BATL.BUDDY.  « Premièrement, l’appareil est très bruyant.  Selon la fonction choisie, il peut simuler une nuit dans un shack, dans une tente modulaire, dans une base de patrouille ou encore un dans un gymnase ou un hangar.  Pour un civil, ce serait une expérience horrible où il serait impossible de dormir…  Mais pour un militaire il y a quelque chose de réconfortant de se faire réveiller en sursaut aux 15 minutes par quelqu’un qui fouille dans son foutu dufflebag avec sa frontlight.  Le BATL.BUDDY bombarde ainsi le militaire de sons et de lumières constamment, l’emmenant dans un sommeil profond en quelques minutes et lui offrant une nuit complète et réparatrice. »

UNE EXPÉRIENCE IMMERSIVE ET MULTI SENSORIELLE

L’appareil, toujours en développement, est le fruit de centaines d’heures d’enregistrements sonores captés dans les environnements où le militaire est porté à dormir.  L’appareil émet, entre autres, des ronflements, le son persistant d’une génératrice, des bruits de zippers, de cadenas et de portes de casiers, des gémissements paniqués de soldats qui parlent dans leurs sommeil et bien sûr, une à deux fois par nuit, une puissante voix de NCO qui crie à tue-tête : « HEY, BAISSEZ LE TON Y’A DU MONDE QUI ESSAYE DE DORMIR ICITTE!!! ».

Vers 3h45 du matin, lorsque le militaire est dans son sommeil le plus profond, le BATL.BUDDY émet une lumière rouge directement dans ses yeux et le haut-parleur émet un : «Hey man debout, c’est l’heure de ton shift de radio… Ah scuse je pensais que c’était Lacombe qui dormait ici… Tu sais-tu y dort où Lacombe en passant?  Oh pis t’as-tu un Gerber tant qu’à faire?  J’ai perdu le mien.»  Le militaire doit s’asseoir pendant au moins 20 secondes pour que le BATL.BUDDY cesse d’émettre la lumière dans son visage, ce que monsieur Rouleau qualifie de la fine pointe de la technologie en matière d’expérience immersive et multi sensorielle.

UN MANUEL INCLU AVEC LE BATL.BUDDY

En plus du haut-parleur intelligent, monsieur Rouleau va inclure un manuel à l’achat de chaque produit proposant des dizaines de trucs et d’astuces pour améliorer encore plus l’expérience.  Le manuel conseil entre autres au militaire de simuler qu’il a lui-même oublier son oreiller et de mettre deux-trois polars en boule dans un t-shirt pour rendre l’expérience plus immersive.  Baisser dangereusement la température de la pièce et se coucher sur le sol font partie des propositions du manuel.  Dormir dans un full-lifa sale avec une envie de pisser est aussi recommandé pour un réalisme accru.

Le retraité compte sur une production et une mise en marché d’ici janvier 2019 et déjà l’Association des Vétérans Fâchés font pression sur Anciens Combattants Canada pour faire rembourser la totalité de l’appareil qui pourrait coûter jusqu’à 200$: « Nous étudions la question… Générallement nous pensons que d’aider les vétérans n’est pas la meilleure façon de vraiment les aider, vous comprenez?  Mais ce qui est certain c’est qu’il n’y aura aucun remboursement alloué aux réservistes, évidemment » indique le porte-parole d’Anciens Combattants Canada.

 

– Article par le caporal-chef Philippe Doucette pour Le Bleu et Or.

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s